Nettoyage cuves de stockage

 

Obligations:

 

Il n’existe pas en matière de stockage du fioul en habitat individuel ou de gaz oil routier d’obligation de contrôle et de nettoyage. Il est néanmoins conseillé de procéder après 15 ou 20 ans à un nettoyage des cuves.

 

Pourquoi ?

 

Après une quinzaine d’années d’utilisation, il est normal de trouver au fond des réservoirs une présence d’eau et de sédiments. Cette présence d’eau est due au phénomène de « respiration » des réservoirs. La condensation de la vapeur d’eau ruisselle sur les parois et se localise en fond de cuve. Bien que leur présence soit infinitésimale, certains sédiments présents dans le fioul domestique (+ ou - 1 kg / 1000 l) se déposent par gravité au fond des cuves pour former, ce que l’on appelle des « boues » . Ce phénomène, lorsqu’il atteint un seuil critique se traduit concrètement par des colmatages répétitifs des filtres ou par la présence d’eau à la pulvérisation du fioul ou du gasoil routier. Cela favorise aussi les foyers bactériologiques: glaire, produit laiteux (voir produits MécaTech).

 

La solution qui consiste à raccourcir la tubulure d’aspiration (remonter la crépine d’aspiration) ne peut être qu’une solution provisoire de dépannage. Seul un nettoyage de la cuve permettra de mettre fin à ces disfonctionnements. A l’occasion de ce nettoyage qui n’entraine pas de  perte de produit pour le consommateur ou très peu, il sera judicieux de procéder à un contrôle visuel du bon état du réservoir. En tout état de cause, il est conseillé de procéder à un nettoyage et à un contrôle du réservoir passé la quinzième année d’utilisation.

 

Mise en situation d’un nettoyage de cuve par nos soins :

 

1 - Pour les réservoirs équipés d’un trou d’homme, la procédure est la suivante :

 

     Le trou d’homme (si la cuve en comporte un) et les tuyauteries sont démontés par vos soins ou par les nôtres suivant votre demande. Le fioul restant en cuve est pompé et filtré en quasi-totalité et stocké dans une cuve de transfert le temps de notre intervension. Nous effectuons le pompage des résidus en fond de cuve. L’intervenant descend dans la cuve si possible (équipé d’un masque pour éviter l’inhalation des gaz) pour procéder au nettoyage manuel des parois avec raclette de caoutchouc et essuyage au chiffon. A cette occasion, nous en profitons pour inspecter la cuve pour déceler d’éventuelles traces de corrosion ou des défauts d’étanchéité.

     Le remontage  du trou d’homme et les tuyauteries est effectué par vos soins ou par les nôtres suivant votre demande. Le fioul mis en réserve est replacé dans sa cuve d’origine après avoir été filtré une seconde fois.

 

2 - Pour les réservoirs non équipés d’un trou d’homme, deux orifices de 50 mm de diamètre minimun suffisent à sa mise en œuvre.

 

     Le fioul restant en cuve est pompé et filtré en quasi-totalité et stocké dans une cuve de transfert le temps de notre intervention. Nous nettoyons par pulvérisation de fioul, au moyen d’une lance, sur les parois de la cuve. Le système fonctionne en circuit fermé avec le groupe motopompe / filtration jusqu’à l’obtention d’un  fioul propre. Nous effectuons le pompage des résidus en fond de cuve. Le fioul mis en réserve est replacé dans sa cuve d’origine après avoir été filtré une seconde fois.

 

Site réalisé par: